Agence de développement territorial du Coeur du Hainaut

GEOTHERWALL-Doublet 1

Cet ambitieux projet consiste à mettre en place et à exploiter un réseau de chauffage urbain au sein de la Ville de Mons, destiné à alimenter prioritairement l’hôpital Ambroise Paré et éventuellement des bâtiments proches du lieu de forage. La première étape consistera à creuser, au cours de l’année 2020, un doublet de puits de plus de 2.000 m de profondeur, avec un puits dédié au pompage de l’eau chaude au sein de la nappe profonde et un autre puits qui permettra de réinjecter l’eau dans le sous-sol, après son passage dans les échangeurs de chaleur.

La construction de la centrale géothermique à côté des deux puits sera la deuxième étape du projet. Cette centrale sera étudiée pour s’intégrer de façon harmonieuse au sein du parc communal.

Enfin, le réseau de chaleur sera développé afin d’alimenter, via la mise en place de conduites calorifugées, l’hôpital Ambroise Paré et les éventuels autres clients prêts à profiter de cette nouvelle source d’énergie locale, durable et pérenne.

La géothermie constitue en effet une source d'énergie durable qui présente différents atouts. Elle exploite une source d'énergie renouvelable stockée sous forme de chaleur dans le sous-sol. Cette utilisation entraîne très peu d'émissions de CO2 et contribue à la diversification de notre alimentation en énergie.

Dans le cas présent, l'extraction de chaleur fonctionne via le creusement de forages (un puits de pompage et un puits de réinjection, qui forment un doublet) dans des aquifères souterrains profonds (2.000 m et plus) et le pompage d'eau chaude à partir de ces derniers qui, via passage par un échangeur, permet d'alimenter directement un réseau de chaleur.

Une fois les installations mises en place, les frais d'énergie restent stables et prévisibles pour une longue durée.

De plus, en comparaison avec d'autres sources d'énergie renouvelables, la géothermie ne dépend pas de facteurs externes, météorologiques par exemple. Elle se révèle dès lors idéale comme puissance de base pour l'approvisionnement de chaleur.

Le contexte énergétique, économique et environnemental dans lequel nous évoluons, suscite la réflexion et amène à considérer cette ressource naturelle comme élément compétitif dans un programme de politique énergétique régionale.

A la réduction des émissions de gaz à effet de serre s'ajoutent des retombées socio-économiques directement liées à l'attractivité d'une énergie propre mise à disposition d'investisseurs industriels, de candidats bâtisseurs, du secteur tertiaire, ... ainsi que des retombées culturelles via l'image de marque et le changement de mentalité qu'elle entraîne.

Les chiffres clés du projet de la Porte de Nimy à Mons

  • 2 puits géothermiques de l’ordre de 2.500 m de profondeur, délivrant un débit escompté de 150 m³/heure avec une eau à une température de l’ordre de 70° C
  • Capacité de production d’énergie renouvelable : 7 MW
  • Consommation couverte par la géothermie : entre 10,5 et 14 GWh/an – Cette production permet de répondre aux besoins de 700 logements, soit 1.750 personnes
  • Economie de CO2 : 3.514 tonnes/an

Enfin, le creusement des puits sera suivi par l'UMONS, de façon à pouvoir réaliser les actions suivantes :

  • collecter des informations directes sur le réservoir géothermique et sa couverture, notamment les propriétés pétrophysiques, hydrauliques et thermiques ;
  • repérer les opportunités et les menaces que pourraient présenter les terrains superficiels et les formations rocheuses pour le design de l'équipement des puits et le dimensionnement des ouvrages de pompage et de réinjection ;
  • enrichir l'imagerie géophysique par des observations et mesures directes dans les puits, et en particulier d'associer des faciès sismiques à des ensembles lithologiques.

Budget total retenu : 14.343.954 €

Agenda

25Apr2024

Conférence "Devenir franchisé ? Devenir franchiseur ? Pourquoi et comment faire ?"

En savoir plus

25Apr2024

Jobday "Les Métiers de l'Eau" au cœur de la station d'épuration d'Ath !

En savoir plus